Le menu de Pâques classique et simple Je veux manger chaque printemps – Cuisine

Pâques est de loin mon jour férié préféré: pour sa place dans le cycle de l’année, sa signification pour moi personnellement (un chrétien distrait, mais qui a quelques intuitions de mon centre) et – naturellement, puisque c’est pour cela que nous sommes ici parler de – la nourriture.

Mais vous ne pouvez pas parler de ce qui rend les plats de Pâques si merveilleux sans parler un peu de ce qui se passe avant le début des vacances.

En fonction de votre héritage religieux et de vos pratiques, le carême ne peut être qu'une simple reconnaissance de Fish Fridays, ou une limite de restriction (comme l'ami dont le petit ami a «abandonné / redécoupé« pour le carême »), ou quelque chose de plus. étroitement lié à votre alimentation. Je n’observe pas le Carême de façon significative, mais j’ai des amis dans les communautés orthodoxes dont les habitudes alimentaires printanières suivent un modèle d’austérité croissante pendant des mois: retirer de la viande, puis des produits laitiers, se tourner vers les aliments les plus simples, restreints dans leurs choix quotidiens de nourriture. manière qui ne reflète d'ailleurs pas les réalités, à d'autres endroits et à d'autres époques, de vivre sur le sol sans le confort moderne. Lorsque vous êtes un agriculteur de subsistance, le début du printemps est la période la plus maigre, lorsque le garde-manger est bas et que même le lait est rare.

Et puis, Pâques arrive.

Pâques est la division continentale de l'année, le jour où commence le retournement; quand l'austérité du carême et de l'hiver est bannie viscéralement par une table garnie d'oeufs, de crème, de pains au levain sucrés et de raisins secs juteux, d'agneau rôti, les premiers nouveaux légumes du printemps. C’est un moment de soulagement généreux et généreux après avoir eu le sentiment d’être échancré et plongé dans une saison de pénurie.

Au cours des deux mille dernières années, la présence et le goût des plats de Pâques ont revêtu un sens émotionnel pour ceux qui se régalaient. Si vous suivez le carême comme l’église le faisait traditionnellement, Pâques a été le premier jour où vous avez goûté au beurre, à la crème ou à la viande en près de deux mois. Cette fête a ouvert une saison de meilleure alimentation et de nouvelle vie.

Le moment de Pâques en est un qui nous rappelle que les choses ne doivent pas rester les mêmes; les saisons changent et la surprise arrive – le beurre s'en va, mais il revient! Votre tradition religieuse peut vous amener à croire (comme je le fais) que Dieu est un personnage vivant, plein de surprises, ou vous pouvez célébrer Pâques en adepte laïque des bonbons haricots et de l’observation sacrée des œufs au beurre de cacahuète de Reese. Le respect. Mais dans les deux cas, Pâques est un nouveau départ et un rappel du changement de saison. les temps difficiles peuvent finir.

Et ce nouveau départ est représenté dans tous les plats classiques de Pâques, lorsque l'hiver tourne au printemps. La table que j’aime mettre pour Pâques contient des mets d’anciennes traditions, mais c’est aussi une table fraîche et pleine de ce que vous voulez manger en fin d’hiver. Mangez-les simplement en sachant que Pâques représente plus que de simples queues de lapin et des gouttes d’œufs en hélicoptère (bénis), c’est un moment universel de changement, si vous êtes prêt à l’embrasser.

Voici mon menu de Pâques des choses que je veux vraiment manger chaque année. Chaque plat ici a une histoire et une raison qui remonte à ces nouveaux débuts ainsi qu’aux fêtes de ma propre famille.

Pour commencer: qui ne veut pas d’oeufs de diables à Pâques? (Je pense que la plupart des Américains les mangent ce week-end). Lavez-les avec une sangria de limoncello à la fraise à base de rose faite à l'avance.

D’autres plats sont également classiques – les croisés chauds remontent à l’époque médiévale et constituent toujours l’un des moyens les plus délicieux de commencer une matinée de Pâques. L'agneau est une tradition partagée avec (et empruntée à) la Pâque. Et puis il y a les nouveaux légumes du printemps: les asperges, les pommes de terre nouvelles.

J'achète tout le menu avec, pour moi, le gâteau aux anges à la noix de coco, amusant et facile, avec lequel j'ai grandi – ce qui est également une excuse pour ouvrir le sac de fèves à la gelée de bonne heure.

Nous vous avons montré comment mettre en place une belle table de Pâques, tout en respectant votre budget!

Quelques notes de préparation pour Pâques

Qu'est-ce que Pâques sans œufs de diable? Ma façon préférée de faire des œufs diables à venir est de préparer les œufs et la garniture, puis de les réfrigérer dans une poche à douille. Dans la matinée, remplissez et garnissez.

La sangria est toujours mieux préparée. Préparez cette sangria à la fraise et mettez-la au réfrigérateur pendant la nuit. (Complétez avec du vin mousseux supplémentaire pour rafraîchir le fizz au dernier moment.)

Les petits pains croisés prennent un peu de travail, mais comme tous les riches pains à la levure, vous pouvez les préparer au point de les façonner, puis les réfrigérer pendant la nuit. Le matin, laissez-les cuire à la température ambiante pendant environ une heure.

Le reste du dîner a aussi ses moments d'avant-garde: vous pouvez assaisonner l'agneau la nuit précédente puis passer au four avant le dîner. La salade de pommes de terre au yogourt (mon préféré de tous les temps!) Peut être préparée et habillée la veille au soir, mais ajoutez la roquette au dernier moment pour la garder vive.

Joyeuses Pâques à toi; J'espère que c'est joyeux et que nous avons un nouveau départ ou deux.